Le Nouveau Monde - Légumes et fruits bio à Sart-Bernard (Namur) - Muriel Desclée
Interview Muriel Dacq - Muriel Desclée

Par la radio Wi Radio. 2011.

Bonjour Muriel. Tout d'abord, comment ça va ?

Super bien !!!


Tout le monde se souvient de Muriel Dacq et de votre célèbre tube de 1986
« Tropique » vendu à + de 800 000 exemplaires et monté dans les premières places du top 50. Quels souvenirs gardez-vous de cette époque ?


Un conte de fée...

Très jeune (à 23 ans), je me suis retrouvée chez Drucker, en tournée au Canada, des concerts au Japon et j'en passe !

Comme la grande majorité des artistes, j'ai aussi connu la "trouille" de passer sur scène ou devant les caméras, mais le public était, à chaque fois, génial !

Je n'oublierai jamais la tournée française (à Metz), c'était hallucinant !
A tel point que mon facteur débarquait avec des sacs de courriers !
Il en avait marre ! lol


Suite à « Tropique », il y a eu d'autres singles et un album et peu après vous avez disparu des ondes et de la télévision. Puis, un retour en 1997 avec un single « Un peu + d'amour » sous le nom de Black and Dacq.
Que s'est-il passé depuis ?


Il y a deux mondes dans le spectacle (comme un peu partout d'ailleurs...) : la scène et les coulisses...

J'ai découvert (trop tard, vu la naïveté de ma jeunesse) que les coulisses grouillaient de gens qui ne s'intéressaient qu'à se faire de l'argent sur mon dos...

Que ce soit les agents, managers ou maisons de disques...


Vous avez écrit les textes de plusieurs de vos chansons et également celui d'un autre gros tube des années 80 « C'est l'amour » de Léopold Nord et Vous. Est-ce que vous continuez à écrire et à chanter aujourd’hui ?


Attention ! Je n'ai pas écrit le texte de "C'est l'amour", j'ai juste produit cette chanson et dirigé la structure !

Je n'écris plus, mais je chante exceptionnellement à des mariages d'amis proches, juste pour le fun...

Un retour avec un album, l'envisagez-vous ?

Non

Que pensez-vous de la crise du disque, de l'industrie aujourd’hui ?

La crise financière est partout... Et elle était prévisible...

Ce qui m'attriste le plus, c'est la crise "humaine" où tout le monde s'en fout, l'individualisme, la haine gratuite...

Pour les artistes qui veulent s'exprimer, il y a internet ! C'est déjà ça !
Puis un retour aux concerts, ce qui n'est pas plus mal...

Vos chansons respiraient la joie de vivre. Cela est dans votre tempérament ?

Tout à fait !

Mais comme beaucoup de gens : j'ai deux personnalités et ma face B est "pardon" qui se trouve de l'autre côté de "Tropique"

J'avais écrit cette chanson ("Pardon") à l'âge de 15 ans, et ... 34 ans après,
je ne changerais pas une virgule de ce texte...


Aujourd’hui, vous avez une activité de culture de légumes et fruits bio.
Depuis combien de temps exercez-vous dans ce domaine et qu'est-ce qui
a fait que vous exerciez dans cette activité ?


Je suis née "dans les bois", mon père était forestier...
Je suis retournée aux sources et j'adore ce que je fais !

La nature est extraordinaire... Elle me comble ! Car avec elle, je n'ai jamais fini d'apprendre, elle est surprenante !

Loin du bruit et des journaux télévisés qui nous déversent des tas d'horreurs
et des tas de mensonges, la nature est un réel havre de paix...

Je me suis réellement lancée en 2011 et je ne le regrette pas du tout !!!
C'est que du bonheur !!!


On découvre donc une personne très concernée par le bio mais aussi par diverses causes. En 2009 par exemple, vous co-fondez un groupe destiné à obtenir plus de transparence dans le dossier de la grippe A H1N1.

Plus récemment vous vous insurgez contre le vaccin du col de l'utérus.
Concernant l'écologie, vous montrez que vous êtes contre le nucléaire. Toutes ces causes ont l'air de vous tenir vraiment à cœur ?


Si il y a bien une chose que je déteste par dessus tout, c'est le mensonge...
Côté médical : en 2005, c'est un Professeur en cancérologie, Suisse, qui m'a complètement anéantie par ses révélations concernant l'emprise énorme des firmes pharmaceutiques.

Depuis, je n'ai pas arrêté de m'informer pour tenter de comprendre...

C'est ainsi que j'ai découvert que la quasi totalité du monde médical était
"à la merci" des firmes, que les intérêts financiers primaient sur notre santé !
A plusieurs reprises, des médecins m'ont confirmé cela...

Dans le cadre du H1N1, là aussi, j'ai constaté bon nombre de corruptions hallucinantes, de faux écrits, de mensonges, de résultats médicaux truqués, de mauvaise foi crasse !!! Je n'en reviens toujours pas...

Nous avons posé des questions à notre ministre de la santé, en soutenant, par exemple, que le vaccin "contre la la grippe A H1N1" était expérimental !
En justice, nous avons été déboutées...

Pourtant, ce vaccin était bien expérimental... Là, maintenant, c'est au tour du vaccin "contre" le cancer du col... J'ai l'impression qu'on va revivre le même cauchemar...

Et faire, de nouveau face aux mensonges, manipulations de la masse avec une arme incontournable pour les firmes pharmaceutiques : faire peur aux gens... Ça marche !!!

Le nucléaire ? Pareil... On nous a énormément menti sur ce qu'il s'est passé au Japon, tout comme on nous a menti pour les attentats du 11/09/01, tout comme on nous ment sur tous les produits toxiques qu'on nous fourgue dans notre assiette.

Tout comme on nous a bien manipulé concernant le remboursement des banques qui nous prêtent de l'argent qu'elles n'ont pas !!!

Etc, etc... Liste, malheureusement, non exhaustive...

Un message pour nos auditeurs ?

Faites appel à votre bon sens... Ne croyez plus ce que "les médias" vous racontent comme salades...

Elles ne sont ni bios, ni locales !!!

Un immense bisou tropical à ceux/celles qui ont fait de "Tropique" une fête !!!